Dernière actualisation le 15.06.2021

Effets secondaires, mythes et questions

Effets secondaires

Seuls les vaccins sûrs et efficaces sont autorisés par Swissmedic. C’est pourquoi ils font l’objet de tests poussés.

Le risque de complications graves dues au COVID-19 est plusieurs fois supérieur à la probabilité d’effets secondaires sévères à la suite de la vaccination contre le COVID-19. En d’autres termes, le danger vient du coronavirus, et non de la vaccination.

Des effets secondaires peuvent certes survenir après toute vaccination, mais les effets secondaires sévères constituent clairement des exceptions. Swissmedic surveille et publie régulièrement des rapports sur les effets indésirables des vaccins contre le COVID-19.

Pfizer/BioNTech a testé son vaccin dans le cadre d’une étude impliquant 43 000 participants. La moitié des sujets ont reçu le vaccin contre le COVID-19 et l’autre moitié, un placebo sans effet. Les participants à l’étude ont présenté des effets secondaires classiques qui surviennent également après d’autres vaccinations. Outre de légères réactions locales autour du point d’injection, les effets suivants ont été constatés :

  • Maux de tête
  • Douleurs musculaires
  • Frissons
  • Fièvre

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Ces symptômes étaient de courte durée. Ils surviennent souvent après une vaccination et indiquent que l’organisme développe une protection contre la maladie. Sous une forme légère, ils sont donc bon signe.

Quatre des quelque 43 000 participants à l’étude ont souffert de problèmes graves, tels qu’une paralysie temporaire des jambes et une arythmie cardiaque. De telles affections n’étaient toutefois pas plus fréquentes dans le groupe des personnes ayant reçu le vaccin que dans le groupe placebo. Cela suggère qu’elles n’ont pas été causées par le vaccin.

Les études n’ont pas encore pu mettre en évidence des effets secondaires rares ou ceux qui surviennent après trois mois. Les résultats déjà disponibles indiquent néanmoins clairement que les risques associés au COVID-19 sont bien plus élevés que ceux associés au vaccin.

En ce qui concerne les effets secondaires, le vaccin de Moderna présente des données similaires : la moitié des participants à l’étude (environ 30 000 en tout) a reçu la vaccination contre le COVID-19, l’autre moitié a reçu un placebo. Les effets secondaires étaient ici aussi des plus classiques. Parallèlement à des réactions légères autour du point d’injection, il s’agissait de :

  • Fatigue
  • Maux de tête
  • Douleurs musculaires
  • Douleurs articulaires
  • Frissons

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Les effets secondaires sévères (p. ex. un infarctus, une inflammation de la vésicule biliaire et des calculs rénaux) ont été signalés aussi rarement chez les participants ayant reçu le vaccin de Moderna que chez ceux ne l’ayant pas reçu (0,6 % pour chaque groupe). L’étude ne présentait aucune indication selon laquelle la vaccination contre le COVID-19 était à l’origine de ces incidents.

À ce jour, plus de 200 000 femmes enceintes ont été vaccinées avec les vaccins à ARNm contre le COVID-19 aux États-Unis, sans qu’aucun effet secondaire inattendu n’ait été constaté chez la mère ou l’enfant.

Comment la sécurité des vaccins est-elle contrôlée ?

Cette vidéo explique les mesures qui sont prises pour contrôler la sécurité du vaccin.

Les faits concernant les principaux mythes sur la vaccination

Quiconque s’informe actuellement sur la vaccination contre le COVID-19 tombe aussi sur de fausses affirmations au sujet des vaccins. Nos experts et spécialistes en vaccination, Dre Anita Niederer-Loher, Pr Christoph Berger et Pre Claire-Anne Siegrist font le point scientifique sur les mythes qui circulent en ce moment.

Vous trouverez aussi les vidéos dans d’autres langues sur migesplus.ch, la plateforme médiatique pour la population migrante.

Questions fréquentes